Passage souterrain de Enge à Zurich

Radar-LED: des lampes néon intelligentes

L'éclairage compte environ pour 12% de la consommation électrique en Suisse. De nombreuses lampes, par exemple dans la rue la nuit, dans les tunnels, ou dans les entreprises, sont allumées alors que personne n'est présent. Une jeune startup zurichoise a eu l'idée d'installer un radar qui contrôle les tubes LED qui leur permettent de varier leur luminosité en fonction des besoins, de manière autonome et sans avoir à installer d'appareil supplémentaire.

Ville de Zurich. Un petit passage souterrain pour piétons et cyclistes dans le quartier d'Enge. Les lumières sont tamisées, l'endroit à peine éclairé. Survient un piéton et, immédiatement, les lumières se mettent à leur intensité maximum le temps pour le piéton de passer, puis se remettent automatiquement en mode veille, tamisé.

La jeune startup zurichoise LEDCity AG est le concepteur de cet éclairage innovant. «En remplaçant les anciens tubes fluorescents par des tubes LED, la consommation moyenne est passée de 53 W à 19 W, à intensité lumineuse constante. En dotant en outre les tubes LED d’une commande radar intelligente, nous réduisons encore la consommation moyenne de 19 W à 6 W, ce qui correspond à une réduction drastique de 90% par rapport aux tubes fluorescents», explique Patrik Deuss, le directeur de LEDCity AG.

Des tubes qui fonctionnent avec les installations existantes

Depuis le test effectué dans le passage souterrain d'Enge, les Radar-LED ont trouvé plusieurs champs d'application. Ils éclairent les couloirs et les cages d'escaliers de plusieures écoles, ainsi que de parkings, dont celui de l'aéroport de Zurich.

En remplaçant les anciens tubes fluorescents par des tubes LED, la consommation moyenne est passée de 53 W à 19 W, à intensité lumineuse constante. En dotant en outre les tubes LED d’une commande radar intelligente, nous réduisons encore la consommation moyenne de 19 W à 6 W, ce qui correspond à une réduction drastique de 90% par rapport aux tubes fluorescents.

Patrik Deuss, directeur de LEDCity AG

Si l'éclairage avec des détecteurs de présence n'est pas une nouveauté, la différence est que dans le cas de radar-LED, l'éclairage n'est pas dépendant d'un détecteur de présence unique qui contrôle tout l'éclairage, mais chaque tube LED est indépendant, possédant son propre capteur, et de ce fait peut régler sa luminosité seul. Cela évite les frais engendrés par l'installation de détecteurs de présence et du câblage.

Les tubes LED sont très faciles à installer puisqu'ils sont adaptés aux douilles des tubes à néon existants. Pour les installer, il suffit au préalable de démonter le ballast qui allume le gaz d’éclairage dans le tube fluorescent.

Le système convainc et LEDCity AG a décroché plusieurs commandes, dont notamment une entreprise de transports publics suisse pour éclairer les quais la nuit, quand ils ne sont que peu fréquentés et un détaillant suisse, incluant les bureaux ainsi que les locaux de production, d’entreposage et de vente.

Une économie annuelle de 79 francs par rapport au tube fluorescent classique

Un tube LED intelligent à 90 CHF est nettement plus cher qu’un tube fluorescent (environ 8 CHF). Il est donc primordial que les économies d'énergies puissent amortir les coûts engendrés par l'installation de tubes à radar. LEDCity estime les économies réalisées en remplaçant un tube fluorescent classique par un tube LED autonome à environ 415 kWh par an et en déduisent, avec un tarif de 19 ct/kWh, une économie annuelle de 79 CHF. Les frais d’acquisition d’un tube autonome seraient ainsi amortis dans un délai d'environ 14 mois grâce aux économies d’électricité réalisées.

Il faut aussi compter sur le fait que la durée de vie d'un tube LED est d'environ 50'000 heures ce qui est bien supérieur aux 13'000 heures des tubes fluorescents classiques.